Infos pratique – A savoir

Le tourisme de randonnée en milieu rural à la découverte des villages les périphériques d’Antananarivo ville a été mis en place pour, d’une part, faire découvrir les patrimoines en danger et d’autre part pour promouvoir cette région rurale par le biais de l’activité touristique : valorisation des ressources locales (humaines, économiques….) , appui à l’équipement collectif, développement des activités para-agricoles…
L’objectif de randonné est simple : privilégier la découverte, les échanges, les rencontres entre les différentes sociétés, en immergeant le randonneur dans la vie quotidienne des paysans
Circuits classiques ou thématiques en randonnées pédestres autour de la zone périphérique de Tana ville, durant lesquels la culture, le mode de vie et la philosophie qui entourent la vie du paysan

Se déplacer en taxi-brousse
Un grand nombre de sites sont accessibles par taxi-brousse. Il n’y pas d’horaires, les taxi-brousses partant lorsqu’ils sont pleins. Il y a généralement plusieurs navettes par jour, jusqu’à 17 heures environ, mais il est recommandé de se renseigner auprès des chauffeurs.

Se déplacer en voiture privée
Un grand nombre de sites sont accessibles en voiture berline ou 4×4 (voir deuxième partie du guide). Cependant, l’état des pistes carrossables, routes et ponts est très changeant d’une saison à l’autre. Les conditions d’accessibilité et les temps de parcours en voiture peuvent donc varier au fil des dégradations et réhabilitations successives.
De jour, garer une voiture quelques heures sur le bord d’une piste de campagne ne pose pas de problèmes de sécurité spécifique. Les simples précautions d’usage sont de rigueur (éviter de laisser des affaires visibles à l’intérieur du véhicule : fermer toutes les portes à clé , etc…). Si vous laissez votre voiture pour plus d’une journée, placez-la sous la garde du Président du Fokontany (plus petite administration locale) du point de départ. Quelque soit la durée, toujours penser à laisser la place pour le passage des charrettes à zébus

Marcher et faire du vélo
Les possibilités de balades à pied ou en vélo sont innombrables. Nous indiquons plusieurs circuits pédestres comme idées de base (en général non ou difficilement cyclables, à moins d’être un pro du VTT). Tous les sites sont autant de points de départ de promenade : nous laissons libre cours à votre imagination ! Pour ceux que les sommes (même modestes attirent; il est intéressent de savoir qu’il existe presque toujours un sentier pour gravir collines et montagnes, car les sommets abritent très souvent des anciens villages ou tombeaux. Quant au vélo, toutes les pistes rurales sont agréables à parcourir, et les circuits villages ou tombeaux. Quant au vélo, toutes les pistes rurales sont agréables à parcourir, et les circuits carrossables que nous suggérons sont tout indiqués pour le VVT, en fonction de la distance.

Camper
Camper est possible à peu près partout, en évitant les abords des tombeaux et lieux de culte (doany). Par mesure de prudence, il est conseillé de choisir un emplacement proche d’un petit village. En demander l’autorisation au Président du Fokontany ou aux habitants.

Manger et boire
D’ordinaire, les gros villages ont des petites épiceries qui vendent des aliments de base (riz, pâtes chinoises, bananes, boîtes de sardines, biscuits, condiments divers, quelques légumes selon la saison) et des boissons (eau minérale, coca cola, fanta, bière, etc.) Le choix est souvent limité. Les campeurs auront certainement plaisir à acheter un poulet ou un canard dans un village, et pourront probablement demander à une habitante de leur préparer un repas. Il est cependant toujours conseillé d’emporter un minimum de nourriture et d’eau. Les pique-niqueurs devront emporter leurs sandwichs depuis Antananarivo

Que faut-il emporter ?
Les bagages
N’emportez pas de valise mais plutôt un gros sac de voyage souple beaucoup plus pratique lors des déplacements intérieurs. Un petit sac à dos en bagage complémentaire sera utile pour les randonnées courtes et peut aussi faire office de sac de plage ou de ville. Un grand sac léger plié dans ses bagages et appréciable pour rapporter des souvenirs souvent encombrants
Les vêtements
L’amplitude des variations climatiques à l’intérieur du pays nécessite d’emmener avec soi quelques vêtements chauds en plus des habituels habits légers et aérés nécessaires à votre confort sous ces latitudes. En règle générale, un bon sweat-shirt, un châle et éventuellement un blouson suffiront à vous protéger des nuits fraîches des hautes terres. Ceux qui prévoient de marcher au-dessus de 1000m pendant l’hiver austral auront besoin de se munir d’un pull-over chaud. Dans tous le cas, un vêtement contre la pluie est essentiel. Des chaussures de sport sont suffisantes pour arpenter les sentiers malgaches courants, mais de bonnes chaussures de randonnée seront appréciées pour des marches plus difficiles. Des bottes en caoutchouc sont nécessaires pour visiter les parcs protégés. Une paire de sandalettes est un complément indispensable. Lunettes de soleil et chapeaux sont des accessoires à ne pas négliger.
Les médicaments
En ville, les pharmacies sont plutôt bien fournies en produits simples, mais la constitution d’une trousse avec vos médicaments et traitements habituels est néanmoins indispensable avant le voyage. Votre trousse sera celle de tout voyageur en pays tropical : anti diarrhéiques, antibiotiques à large spectre ; désinfectant local et pommade antiseptique pour les plaies, pommade contre les démangeaisons provoquées par les piqûres d’insectes

Publicités

Commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Voyages et Circuits : tourisme sac à dos

%d blogueurs aiment cette page :